Entretien avec Serge Méry

jeudi 

2 mai 2013 à 10:00

.

Serge Méry

J’accueille aujourd’hui Serge Méry, figure politique d’Épinay-sur-Seine et du 93 que j’aimerais vous faire mieux connaître. Ancien Vice-président du Conseil régional d’Ile-de-France (1998-2010) et Conseiller général de Seine-Saint-Denis pendant plus de 20 ans, il répond à quelques questions.

Quand avez-vous débuté votre vie politique ?
Serge Méry – Je fus le plus jeune élu de France lors de mon premier mandat local en 1971.

Quelles valeurs politiques défendez-vous ?
J’ai toujours considéré que l’on n’était pas élu pour soi mais pour des idées partagées. Je suis convaincu de la nécessité de la solidarité, de la laïcité, des libertés, de l’égalité, de l’ancrage quotidien à gauche.

Quelle est, selon vous, la vocation d’un élu ?
Je n’ai jamais eu l’ambition du pouvoir mais celle du travail pour mes concitoyens. Être élu local, c’est trouver de vraies solutions pour l’avenir des jeunes, pour le bon vivre dans la cité, pour la solidarité entre les habitants, pour la sécurité des personnes, pour un urbanisme maîtrisé….

Dites-nous un mot de votre implication locale à Épinay sur Seine ?
Je me suis appliqué pendant toutes ces années à bien faire mon travail d’élu, car je suis passionné par la vie de la commune, des quartiers et des associations qui sont une vraie richesse. Je crois à la démocratie locale et je suis persuadé que c’est au cœur de la cité qu’elle se trouve.

Vous avez été vice-président du Conseil régional d’Île de France chargé des Transports. Pouvez-vous en faire un court bilan de votre action, en soulignant les points forts ?
J’ai occupé des fonctions qui m’ont permis d’entreprendre des chantiers qu’aucun élu n’avait réalisés et qu’aucun ne fera avant longtemps. Inventer un train du futur (qui fut baptisé par la presse marché du siècle) qui roule sur le réseau H, bâtir une politique des déplacements des personnes et des marchandises de niveau mondial, bouleverser les systèmes de tarification avec Imagin’R, faire avancer la cause des handicapés, inventer de nouvelles glissières pour border les routes, donner la priorité à la voie d’eau pour limiter l’usage des poids lourds…. sont des actions qui marqueront notre paysage francilien pour de nombreuses années. Mais, je suis aussi le seul décideur du tramway d’Épinay-sur-Seine et ce sera une grande satisfaction pour moi de voir les usagers s’en emparer. Je reste un référent pour beaucoup de décideurs publics et privés dans le domaine des transports et des déplacements. J’ai eu la chance de diriger des équipes extraordinaires, des gens de grande compétence qui avaient le sens du service au public. Mais j’ai également eu la chance de partager des moments de vie, des connivences et des amitiés avec des personnages qui m’ont montré le bon chemin : François Mitterrand, Laurent Fabius, Marcel Debarge, Claude Bartolone, Gilbert Bonnemaison, mais aussi Jacques Chirac parmi d’autres. Je mesure ainsi la chance qui m’a été donnée.

© 2013 Pierre F. Tavares / Crédits