Pour le centenaire du philosophe Jacques D’Hondt

29 avril 2020|Actualités, Culture, Monde, Publications

L’homme est dans mon souvenir et y demeure agréable. En mouvement et, à la fois, en repos. Comme un clin d’œil post-mortem. Seul ce qui bouge reste le même !

Si vous ne parvenez pas à le lire vous pouvez le télécharger en cliquant ICI.

Partager cet article: